Persian webshop - Livraisons gratuites à Bruxelles -

Estyle Tehrani

Il y a ceux qui adorent et ceux qui détestent Téhéran. Ceux qui l’adorent car c’est une capitale vivante qui rivaliserait facilement avec Istanbul et même Rome ou Paris si les sanctions étaient levées. Ceux qui la détestent car elle est mégapollué, embouteillée et que la vie y est stressante.

Téhéran est une mégalopole, une ville mouvante. Au nord, les montagnes s’élèvent majestueusement les jours où il n’y a pas de pollution. Les gens roulent, roulent, roulent le long d’avenues 4×4 voies qu’il faut bien arriver à traverser comme piéton en bravant un traffic du diable.

La première surprise pour un occidental qui s’imagine trouver une ville en terre cuite entourée de palmiers, c’est de tomber sur une sorte de ville à l’américaine, grouillante et plein d’énergie. On traine dans des cafés branchés, on s’achète des trucs cools dans des boutiques ou au bazar, puis on s’engouffre dans un taxi collectif pour atteindre l’autre bout de la ville, boire un cocktails (sans alcool) dans lequel flottent des toghmeh sharbati (graines de shiah).

Les créateurs sont nombreux à Téhéran, ville de 14 millions d’habitants dont la grande majorité ont moins de 40 ans.

Nous proposons régulièrement des créations de cette génération

A Téhéran comme ailleurs, la mode des tote bag a surgi depuis quelques années. Les Téhéranais-es en font un art et les collectionnent, les créent, les multiplient.